Pasar al contenido principal
x
imagen
Session organized by the Union for the Mediterranean

CETMO au ITF Sommet 2018

Le CETMO participe au sommet annuel du Forum international des transports de l’OCDE

  • Le CETMO est intervenu lors du grand rendez-vous annuel du secteur du transport, aux côtés d'autres acteurs de premier plan en matière de transports et de finances
  • Le CETMO a axé son intervention sur la sécurité routière dans la région de la Méditerranée occidentale, plus précisément dans le couloir multimodal transmaghrébin

 

Le sommet annuel du Forum international des transports (FIT) s'est tenu du 23 au 25 mai à Leipzig (Allemagne) avec pour thème central la sécurité routière. Le CETMO est intervenu au cours d’une séance organisée par le secrétariat de l’Union pour la Méditerranée intitulée « Vers la sécurité routière dans la région euro-méditerranéenne ».

Parmi les acteurs et personnalités de premier plan en matière de transports et de finances, soulignons la présence du secrétaire général adjoint de l’Union pour la Méditerranée, l’envoyé spécial de la secrétaire générale de l’ONU pour la sécurité routière, le responsable du département de sécurité routière de la Commission européenne, le directeur de la division des transports de la Banque mondiale, le responsable de la sécurité routière de la Banque européenne d’investissement, le secrétaire général de l’Union internationale des transports routiers, le secrétaire général de l’Union internationale des transports publics, la directrice de la Fédération routière internationale, le directeur général du Partenariat mondial pour la sécurité routière et, pour finir, le directeur général du CETMO.

Le CETMO est intervenu durant le sommet en qualité d'expert en transport dans la région euro-méditerranéenne. Représenté par son directeur général Òscar Oliver, le CETMO a débuté son discours en expliquant ses débuts et sa création, en 1985, suite à un accord entre les pays européens et africains de la Méditerranée occidentale et sous l’égide des Nations Unies. Il a notamment mis l’accent sur le fait que le CETMO assure le secrétariat technique du GTMO 5+5 (Groupe des ministres du transport de la Méditerranée occidentale), qui promeut la coopération en matière de transport dans la région.

Fort de son savoir-faire en la matière, le CETMO a présenté son approche de la sécurité routière en exposant une de ses lignes stratégiques. Son intervention a porté sur trois aspects majeurs :

  • À problème global, approche régionale : partant du principe que la sécurité routière est une affaire globale, le CETMO a pris soin d’expliquer les problèmes propres au Couloir multimodal transmaghrébin et au reste du réseau de transport du GTMO 5+5, en mettant l’accent sur leurs axes routiers. Le problème posé par le manque de données et d’un traitement homogène de ces dernières a été soulevé. Les pays traversés par le couloir multimodal transmaghrébin (la Mauritanie, le Maroc, l’Algérie, la Tunisie et la Lybie) présentent de grandes disparités en matière de disponibilité et de traitement de données relatives à la sinistralité, l’entretien des infrastructures routières, le parc de véhicules, etc.
  • Sécurité des routes et mobilité : les Nations Unies ont mis en place le Plan mondial pour la décennie d'actions pour la sécurité routière. Ce plan comprend cinq volets principaux comme la gestion de la sécurité routière, la sécurité des routes et la mobilité, la sécurité des véhicules, le comportement des usagers de la route et les soins après un accident.
    C'est sur le volet de la sécurité des routes et la mobilité que le CETMO a centré son intervention. Trois questions l’intéressent tout particulièrement : la conception et la modernisation de l’ensemble du réseau routier du GTMO 5+5, l’entretien des routes et la gestion des axes routiers. L’accent a été mis sur les pays du Maghreb où la gestion des axes routiers est en grande partie publique et où une solution à explorer serait les partenariats public-privé. 
  • Activité du GTMO 5+5 : la Conférence ministérielle du GTMO 5+5 se tiendra fin 2018 et le Portugal passera le relais de la présidence à la Mauritanie. Le CETMO, qui assure le secrétariat technique permanent du GTMO 5+5, a imposé la sécurité routière comme un des axes majeurs du programme de travail de la nouvelle présidence, qui sera entérinée au cours de la réunion. Cette ligne d'action prévoit des échanges de connaissances et de bonnes pratiques entre les pays du nord et du sud de la Méditerranée occidentale.

 

Le Forum international des transports (FIT)

Le Forum international des transports est une instance intergouvernementale rattachée à l’Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE). Le FIT, qui compte 59 pays membres à travers le monde, fonctionne comme un think tank centré sur la politique des transports.

Il organise un sommet annuel pour traiter un sujet particulier relatif au transport et, cette année, le sujet choisi est la sécurité des routes. Considéré comme le grand rendez-vous mondial des transports, il se distingue par la présence de ministres des pays membres et d’invités, dont des leaders du secteur industriel, de la société civile et de la communauté des chercheurs.

 

Mediterranean Corridor
Photo: Sommet annuel du Forum international des transports.

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Restez à l'écoute de nos nouvelles